Vente de pommes originale au Danemark

Publié le par Françoise Andersen

Pour le groupe "Ombre et Lumière" dont le thème de la semaine est

" Fruits et légumes de saison"

j'ai choisi des pommes photographiées au Danemark peu avant notre retour en France.

 

Alors que nous traversions un village, nous sommes passés devant une petite ferme. On pouvait acheter des pommes, suivant la coutume danoise du "libre service en plein air" qui étonne tant les étrangers et dont j'ai déjà parlé dans un précédent article.

 

 

 

Dans un premier temps, en voyant ces deux arceaux croisés ornés de ce que je croyais être des boules multicolores,  je n'ai pas compris qu'ils étaient destinés à attirer l'attention sur la vente de pommes.

Vente de pommes originale au Danemark

En m'approchant, j'ai vu qu'il s'agissait en fait de pommes de différentes couleurs embrochées sur des fils d'acier. Ma première réaction a été de m'offusquer de ce gâchis de nourriture, mais j'ai pu constater qu'elles étaient toutes véreuses ou plus ou moins gâtées.

 

Les sacs de pommes saines qui étaient en vente étaient dans des cageots et on pouvait payer, comme c'est l'usage, en mettant l'argent dans une petite boîte métallique avec une fente pour y glisser l'argent.

Vente de pommes originale au Danemark

Celle-ci n'était pas fermée à clé et on pouvait soi-même se rendre la monnaie en puisant dedans. Mais de plus en plus souvent ces boîtes sont maintenant fermées à clé, parce que des clients peu scrupuleux se "trompent" parfois dans leur calcul.  Il arrive malheureusement aussi que des clients "oublient" de payer. Beaucoup de gens, pour ne pas qu'on les soupçonne de ne pas payer, le font ostensiblement, surtout si l'étal est devant la maison d'un particulier et qu'ils veulement montrer qu'ils sont honnêtes. 

 

Chaque année je m'étonne que les Danois continuent à faire confiance aux clients. Même si la "tirelire" est fermée à clé, les gens pourraient "partir avec la caisse". Mais je suppose que si c'était déjà arrivé, ce genre de commerce aurait déjà cessé. Et ce serait dommage ! On peut acheter de cette manière non seulement des fruits et légumes mais également des oeufs, du miel, de la confiture maison, des fleurs, etc.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alba 25/11/2014 09:01

J' ai vraiment du mal à y croire !
Non que je mette ta parole en doute, mais cette manière de faire me semble si... exotique ! Et si idéale !
Ah je voudrais qu' on puisse ici aussi faire la même confiance à son prochain !

vivi 22/11/2014 21:51

C'est une très bonne idée, j'aime le principe :o)

Françoise Andersen 23/11/2014 10:12

Je suis une fidèle cliente de ce type de commerce et je serai très triste s'il cesse un jour. Des enfants le pratique aussi: ils s'installent devant leur maison avec, sur une petite table, des jouets dont ils ne se servent plus et sur lequel ils ont mis un prix. Une façon de "jouer à la marchande" "pour de vrai."

covix 22/11/2014 17:48

Il est loin le temps où en France on posait le pot de lait au pied de l'escalier avec la monnaie sur le couvercle, les Danois sont encore "sages"
@mitié

Françoise Andersen 23/11/2014 10:09

Les Danois, comme les Allemands, sont beaucoup plus disciplinés que les Français. Même les chiens. J'ai vu un jour un chien s'asseoir sur le trottoir àt un feu rouge, alors que la rue était vide et qu'il n'y avait aucune circulation. Dès que le feu est passé au vert, il s'est levé et a traversé.

Jeanne Fadosi 20/11/2014 17:36

étonnant en effet. bon le traducteur automatique donne des résultats étranges mais je crois avoir compris l'essentiel
belle fin de semaine

Jeanne Fadosi 25/11/2014 09:42

c'est un bug récurrent associé à la nouvelle plate-forme de OB. J'ai aussi de temps en temps ce problème à la parution de ce que je publie sur le blog que j'y ai ouvert. disons que le texte apparaît dans un français très fantaisiste. mais ne t'inquiète pas, ton texte est maintenant en bon français

Françoise Andersen 23/11/2014 10:06

Mon article s'était traduit en quelle langue ?

Jeanne Fadosi 21/11/2014 08:50

je n'arrive pas à maîtriser le traducteur qui s'impose quelquefois malgré moi sans que je fasse quoi que ce soit aujourd'hui c'est rentré dans l'ordre et j'ai un texte nickel

Françoise Andersen 21/11/2014 08:43

Tu as utilisé le traducteur Google pour les écriteaux avec les prix en couronnes danoises (Kr) ?
ÆRTER (petits-pois), KARTOFLER (pommes de terre) JORDBÆR (fraises) BLOMKÅL (choux-fleurs).
Les traductions de Google peuvent en effet être très fantaisistes. Ça ne doit pas non plus arranger les choses que l'alphabet danois comporte 3 voyelles de plus: Æ (æ) , Ø (ø) , Å (å)

arlette 20/11/2014 14:25

j'en avais déjà entendu parler ,c'est vrai que c'est toute une mentalité...
cela me plairait beaucoup
bises

Françoise Andersen 21/11/2014 08:30

Je m'aperçois que j'ai oublié les bises. Mais le coeur y est :) Cela m'arrive tout le temps car ce n'est pas dans les habitudes danoises. Je vais voir si j'ai déjà fait un article là-dessus, sinon je vais le faire.

Françoise Andersen 21/11/2014 08:27

J'ai remarqué que les propriétaires vidaient plus souvent les boîtes. Quand j'achète mes fraises devant la maison d'un particulier, je me sens souvent observée depuis l'intérieur et il arrive que dès que j'ai eu déposé l'argent et regagné la voiture quelqu'un vient de suite le récupérer.