La maison squattée

Publié le par Françoise Andersen

Nous avons eu une très mauvaise surprise en arrivant dans notre petite maison de vacances danoise: elle était occupée ! Non il ne s'agissait quand même pas de marginaux alcoolisés et drogués, mais d'une souris.

En fait ce n'était pas vraiment une surprise, car j'y étais préparée. par notre voisine et amie Kirsten, qui a les clés de la maison. Chaque année, le jour de notre arrivée, elle met pour nous, sur la table, un joli bouquet, des boissons et des friandises. Nous apprécions beaucoup cette gentille attention.

La maison squattée

Elle m'avait annoncé, après son retour d'un long séjour en Epagne, que le tapis du séjour avait été grignoté par une souris à plusieurs endroits et qu'il était bon à jeter. Elle avait trouvé la coupable morte dans un coin. Connaissant le taux de fécondité des souris j'ai tout de suite imaginé la maison envahie par une horde de souriceaux. Elle m'a rassurée, dans un mail, en disant que c'était une souris mâle, ce qui m'a laissée perplexe. Je ne la savais pas aussi experte dans le domaine de la sexualité des souris. Elle m'a avoué à mon arrivée qu'elle avait dit cela pour que je cesse de m'inquiéter. Cette souris avait apparemment élu domicile dans mon lit près de mon oreiller car il y avait des petites crottes et plein de pipi. Bref l' HORREUR !

La machine à laver a tourné sans discontinuer tout le reste de la journée. Nous étions heureusement arrivés vers 13h. .Il a fallu jeter ce qui était grignoté et laver tout le linge de maison qui était souillé. Et puis, après avoir fait le ménage en grand en septembre dernier pour trouver tout propre à notre arrivée, j'ai dû tout recommencer.

Comme il n'y avait rien à manger, c'est le tapis (un tapis persan - vieux certes, mais acheté très cher il y a une trentaine d'années.- qui a servi de nourriture ainsi que ma réserve de papier en tout genre. J'avais fait, entre autres, une réserve de lingettes rafraîchissntes (trois paquets pour le prix de deux) . Sur ces trois paquets pas un seul n'était intact. L'un était même presque entièrement mangé.

La maison squattée

La nuit de vendredi à samedi, je n'ai pas beaucoup dormi, car j'ai été sans cesse réveillée par le bruit d'une souris qui, à mon avis, grignotait du bois. Le lendemain j'ai constaté que j'avais deviné juste. car j'ai trouvé un trou dans un lambris.

Je pense que Kirsten m'a fait croire à la mort de la souris pour me tranquilliser, mais elle était, je pense, bien vivante quand nous sommes arrivés. Kirsten a l'habitude d'aérer la maison de temps en temps et je suppose qu'une souris est tout simplement entrée un jour par la porte. Elle a sûrement voulu s'enfuir après notre arrivée, mais comme tout était fermé, elle a été obligée de faire un trou dans le bois pour s'échapper.

Je ne peux donc pas vous montrer sa photo mais j'ai fait quelques constatations à son sujet:

- Ses fonctions intestinales étaient normales

- Elle adorait, le papier, imprégné ou non de liquide parfumé

- Elle appréciait les tapis persans en pure laine. Nous avons failli aller porter le tapis du séjour à la déchetterie, mais il était trop lourd. Alors je me suis contentée de bien le nettoyer. Mon mari a eu une idée géniale: il m'a proposé de le mettre à l'envers. Bien sûr l'envers est tout plat et les couleurs sont moins vives, mais au moins c'est intact.

La maison squattée

- Les vêtements ne l'intéressaient pas. Ou bien les portes coulissantes des penderies étaient trop étanches pour lui permettre de s'y introduire. Je l'ai échappé belle. Quand Kirsten m'avait parlé de souris, je m'étais tout de suite imaginé tous nos vêtements en charpie.

- Elle était dénuée de sens artistique.. En effet elle n'a pas touché à un tableau hérité de ma belle-mère, qui était emballé dans un drap qu'elle a grignoté en laissant la toile intacte. A part un beau cadre, ce tableau n'a pas de valeur, mais comme j'ai peur que des cambrioleurs croient qu'il vaut la peine de s'introduire dans la maison pendant que nous sommes à Thonon, j'ai l'habitude de le cacher sous un lit. Ce tableau a en effet pour nous une valeur sentimenta,e car ma belle-mère l'aimait beaucoup. Nous avons pu le remettre en place absolument intact.

La maison squattée

Comme pour me consoler, une petite mésange bleue - qui m'avait sûrement reconnue ;) - est venue me dire bonjour sur le rebord de la fenêtre.

Tout est bien qui finit bien

La maison squattée

Publié dans AU JOUR LE JOUR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

flipperine 09/06/2015 16:14

vilaine petite souris tu n'as plus qu'à faire la chasse

Alba 07/06/2015 10:07

oh la sale vilaine petite bestiole !
Tous ces dégâts causés par une seule tout petite souris: imagine si elle n’ avait pas été seule

arlette 07/06/2015 00:19

la semaine dernière , lhomme m'a dit qu'il y avait peut être des souris au grenier ....mais bon, j'ai trois chats et puis elles ne me derangent pas...
bises

@nnie54 05/06/2015 22:55

A bien y penser, je me demande si je préfère une souris ou un rat chez moi...je vote pour la souris...car j'ai eu un rat dans mon salon un matin...j'en ai encore vu un derrière la porte de ma cave....il mange tout ce qu'il peut : papier, plastic quel estomac ! pas marrant ces bêtes dont on se passerait bien. Absents, votre souris en a bien profité .
Bon séjour pour vous et plus de souris !!! : )
@nnie

Cigalette 106 05/06/2015 17:00

Coucou ah! les souris cela en fait des dégâts, moi j'en ai qui squatte ma chaudière et qui ronge les fils électrique! le chauffagiste en a retrouvé grillées!
Dans la maison il y en a plus sauf peut-être au grenier mais là pas grave puis avec les deux chats! et le chien qui se prend parfois pour un chien de chasse je suis tranquille, bisous