Le gag du ponton ensablé

Publié le par Françoise Andersen

Comme le savent les fidèles lectrices/ lecteurs de ce blog, nous avons une petite maison de vacances dans un lotissement au bord de la Baltique et aussi la chance d'être à 300 m d'une petite plage où l'on accèdait, jusqu'en 2014,  par un sentier sablonneux. Voici une photo prise il y a 2 ans. Celle de l'en-tête du blog avec les planches est une des photos proposées par Overblog. Je l'ai choisie car elle me rappelait un peu "ma" plage danoise.

Le gag du ponton ensablé

Chaque année, lors de l'Assemblée générale, le Conseil syndical propose au copropriétaires de ce lotissement un certain nombre de résolutions. Il y a 2 ans nous avons ainsi voté celle concernant la construction d'un ponton accessible aux handicapés. Le projet devait être financé en partie par l'ensemble des copropriétaires, qui son tenviron 400, et  en partie par l'association danoise des handicapés. La résolution a été votée à l'unanimité.

Quand nous sommes arrivés l'an dernier, en mai, nous avons pu admirer les résultats des travaux. Le sentier avait été remplacé par un large chemin qui avait été damé et sur lequel pouvaient router facilement les fauteuils roulants. Sur la plage, des planches menaient au ponton.

Le gag du ponton ensablé

A droite du ponton, avait été installée une rampe métallique permettant aux fauteuils d'arriver jusqu'à la mer.

Le gag du ponton ensablé

Tout le monde était satisfait et venait admirer ce ponton, qui allait être utile non seulement aux handicapés, mais aussi aux personnes valides, qui étaient jusqu'ici parfois obligées de marcher sur des gravillons avant d'atteindre la zone sableuse.

Mais quelques jours plus tard il y a eu une tempête et CATASTROPHE ! Il y avait eu un afflux de sable massif et la rampe a complètement disparu, pour ne plus jamais réapparaître.

Le gag du ponton ensablé

On se serait cru à marée basse alors qu' il n'y a pratiquement pas de différence sur la Baltique entre la marée haute et la mariée basse. Juste quelques centimètres. 

Il s'était produit un phénomène naturel étrange. Le sable avait été comme aspiré à l'endroit où on avait construit le ponton et la rampe.

On peut le constater sur la photo ci-dessous: C'est seulement à cet endroit qu'il y a eu une avancée du sable. Environ 100 m plus loin, l'eau arrive à son niveau normal.

Le gag du ponton ensablé

Mais cette mésaventure a fait la risée des journaux locaux qui ont publié des photos accompagnées d'articles humoristiques où on se posait des questions sur l'utilité de ce ponton qui n'arrivait pas jusqu'à la mer. Parfois, par mauvais temps quelques vagues venaient lécher l'escalier, sinon il se dressait fièrement au-dessus du sable et ne servait à rien, sinon à amuser les touristes.

Mais lors de l'Assemblée générale 2015, 100.000 couronnes (environ 15.000 euros) ont été allouées pour prolonger le ponton de 10 m. Ce travail a été réalisé il y a quelques jours et maintenant le ponton peut remplir sa fonction.

Le gag du ponton ensablé
Le gag du ponton ensablé

Mais j'ai vu que le début de la rampe dépassait du sable et représentait un danger. Je l'ai dit à un monsieur qui travaillait sur le ponton et lui ai demandé si on allait enlever cette rampe. Il m'a dit qu'il ne le savait pas.

Alors je me suis renseignée auprès du Conseil syndical qui se trouve face à un dilemme. S'ils suppriment la rampe, il devront rembourser 170.000 couronnes (22.800 euros) à l'association des handicapés, qui avait financé la moitié du coût total (ponton + rampe).  En effet, sans la rampe, les fauteuils roulants peuvent accéder à la plage, mais pas à la mer. 

Cette somme paraît énorme mais les travaux sont très chers au Danemark, d'une part parce que les salaires sont beaucoup plus élevés qu'en France et d'autre part parce qu'il faut ajouter 25% de TVA sur tout

Afin de ne rien devoir à l'association, ils ont apparemment trouvé une solution vraiment risible. Au lieu de creuser et d'enlever la rampe, ils en ont seulement arrondi les angles, qui dépassaient et étaient très dangereux, comme on peut le voir sur la 4ème photo. Ils espèrent peut-être que le sable finira un jour par se retirer. 

 

Le gag du ponton ensablé

Je doute que l'association des paralysés se laisse ainsi berne. D'ailleurs la cotisation annuelle a augmenté cette année et je pense que c'est en partie en prévision de ce remboursement.

La question est de savoir si le sable va rester là où il est actuellement. J'ai en effet entendu dire que le fait de planter les supports très profondément dans le sol attirait le sable. On verra cela dans quelques semaines.

En attendant les gens sont sceptiques et les plaisanteries vont bon train. Certains disent: "Pourquoi construire un tunnel entre le Danemark et l'Allemagne puisque, en rallongeant chaque année le ponton, on finira par pouvoir arriver en Allemagne :)

 

À suivre ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alba 11/08/2015 16:29

Quel dommage c'était pourtant une louable intention !
Cela dit j'apprécie vraiment l'humour de ces gens;

bruno 04/08/2015 10:04

Gag,oui, mais pas forcément risible pour tout le monde

arlette 03/08/2015 21:00

en tout cas l'idée était bonne, bien souvent, je dois laisser les enfants aller car la plage n'est pas accessible

bises

Mariecapucine 03/08/2015 13:56

Rrrrroooo !!! Quelle histoire ! Je connais plus d'une personne en France qui dirait : " Boulot de Français ! " je pourrai dire dorénavant que c'est partout !
et pour revenir au coût, je peux comprendre que tout soit plus élevé au Danemark à la lecture de tes explications mais tout de même !!! c'est affolant pour une rampe que n'importe quel quidam aurait pu faire avec un peu de jugeotte.
Bon ! un GAG de plussss', en tout cas, Merci pour cet article hors du commun.

Dominique-Aufildesvues 02/08/2015 20:43

Quelle aventure ce ponton... cependant c'était une bonne idée... on verra au prochain article si le sable a joué à cache cache !!!