Le tutoiement au Danemark

Publié le par Françoise Andersen

Quand j'ai regardé, sur ARTE, la série danoise BORGEN ("Une femme au pouvoir") en version originale sous-titrée en français, je me suis rendu compte à quel point le tutoiement généralisé au Danemark réduisait la distance entre les gens. Le médecin de l'hôpital tutoyait la ministre en danois, mais dans les sous-titres en français, c'était traduit par "VOUS". C'était tout de suite plus froid. Cela m'a rappelé un article que j'avais écrit il y a longtemps sur le tutoiement. Je le publie à nouveau, car je ne pense pas que beaucoup l'aient lu à l'époque.

Le tutoiement au Danemark

Le Danemark a eu aussi son "Mai 68", qui a apporté de grands changements dans la société. A mon arrivée, en 1960, les rapports entre les Danois étaient très protocolaires. Mais pratiquement du jour au lendemain, les moeurs ont changé, surtout dans les Universités, où avait démarré le mouvement. Des "comités paritaires" composés de 50% de représentants d'étudiants et de 50% de représentants d'enseignants géraient désormais chaque institut dans les facultés et le tutoiement s'était brusquement généralisé à tous les niveaux. Cela avait été très difficile pour moi au début. Je me rappelais le temps pourtant pas très lointain où, assise sur un banc d'un amphi de la Sorbonne, j'avais un jour entendu (en 1958), un étudiant me demander: "Excusez-moi Mademoiselle, est-ce que cette place est libre?"

Le tutoiement a vite gagné toutes les couches de la société, même entre inconnus. Et puis quelques années plus tard le gouvernement a essayé de rétablir le vouvoiement en interdisant le tutoiement dans l'Administration. Le vouvoiement a aussi fait sa réapparition dans les magasins. Il paraissait en effet parfois anormal d'entendre une jeune vendeuse s'adresser à une cliente âgée en lui disant "Je trouve que ca te va très bien". Mais cela n'a apparemment pas pris, car encore aujourd'hui quand on arrive par exemple à l'hôpital on vous demande: "Tu as ta carte de Sécurité sociale" et dans tous les magasins on vous dit "Je peux t'aider?"

Il en est de même partout ailleurs. Les habitants de notre lotissement me disent tous spontanément "tu" et en fait je trouve que cela facilite beaucoup les relations entre les gens. J'ai d'ailleurs maintenant des problèmes en France car, après plus d'un demi siècle de vie au Danemark, j'ai tendance à tutoyer aussi les gens en France, dès que je les connais un peu. J'ai même introduit le tutoiement dans notre petite copropriété parmi trois jeunes couples qui venaient d'emménager et des liens amicaux de sont bien plus vite tissés entre eux et aussi avec moi.

Le tutoiement, au Danemark, reflète en fait le caractère très égalitaire de la société danoise. Le fait d'être comme les autres, de ne pas se démarquer, de ne pas croire qu'on vaut plus que les autres fait partie intégrante de la nature danoise.

Quand je vivais toute l'année au Danemark je pensais souvent avec nostalgie à La France, mais j'ai réalisé, depuis que je vis 7 mois en France, à quel point je suis devenue danoise et aime mon pays d'adoption.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Janet 02/05/2016 11:50

Cet article me touche beaucoup, et plus encore le dernier paragraphe, dans lequel je me retrouve tout à fait!!! Pas toujours facile de revenir au pays après de nombreuses années dans un pays que vous avez et qui vous a adopté...

mireille du sablon 19/04/2016 07:28

...mon éducation me faisait vouvoyer toutes les personnes plus âgées que moi et surtout lorsqu'elles m'étaient inconnues (administration etc...) mais maintenant, je tutoie très (trop) facilement...peut-être la faute.... aux blogs??? Je continue quand même à vouvoyer pour marquer mon respect dans certaines circonstances bien sûr!
Bises de Mireille du Sablon

bruno 18/04/2016 22:51

C'est vrai que le tutoiement est sympathique. Je le pratique aussi dès que je peux. Mais pour moi, qui suis un garçon, je trouve que le vouvoiement est un signe de respect et de politesse envers ces dames tant qu'on ne les connais pas assez intimement; et ensuite, le vouvoiement me semble nécessaire quand il doit y avoir un rapport d'autorité.
Mais peut être est ce mon éducation qui veut ça ???

vivi 18/04/2016 21:58

Coucou,
A l'hôpital, le tutoiement est assez répandu. Alors, moi, je tutoie quand on me tutoie mais je vouvoie quand on me vouvoie. En effet, le tutoiement est très égalitaire mais je pense que le vouvoiement permet de mettre de la distance, ce qui est parfois nécessaire.
Bisous, bonne soirée Françoise

Cigalette106 06/12/2015 18:00

Bonsoir Françoise, le tutoiement est aussi une question d'éducation et aussi de rang, mon gendre il y a seulement que quelques mois qui me tutoie alors que je le connais depuis plus de 10 ans, ma voisine d'en face elle me vouvoie toujours et moi également , elle à été institutrice et je pense qu'elle n'aime trop que les gens la tutoie.
Le "tu" facilite pourtant les contact mais seulement après quelques jours pas directement, sur les blog c'est autre chose, car nous sommes toutes et tous très liés via nos articles mais surtout via les événements et les circonstances, je TE souhaite une bonne soirée bisous