Pompe à essence pour handicapés

Publié le par Françoise Andersen

Je pensais vous annoncer une nouveauté en vous présentant cette pompe à essence que je viens de voir dans une station ESSO de Thonon.

Pompe à essence pour handicapés

Cependant je viens de découvrir que la première pompe pour handicapés a été installée en 2001. Toutefois je ne crois pas que beaucoup de stations en soient équipées.

 

Voici l'article de 2001 que j'ai trouvé dans "Le Parisien"

 

 

UNE POMPE À ESSENCE accessible aux handicapés ? L'idée paraît évidente, et pourtant... Au centre commercial du Val-d'Europe, les personnes à mobilité réduite disposent désormais de la toute première pompe à essence française qui leur soit complètement accessible. Cet après-midi, l'Association des paralysés de France (APF) récompensera d'ailleurs le magasin Auchan, gestionnaire et concepteur de la station-service, pour cette initiative.

« Nous étions complètement partants dès le départ, explique Yves Connan, chargé d'opérations pour Auchan Val-d'Europe. Nous avons rencontré à plusieurs reprises l'APF et nous avons avancé ensemble sur le dossier. Il faut maintenant que cette solution se banalise, mais l'exemple devrait être déclencheur. » L'effort est d'autant plus logique que Disney, à deux pas, accueille chaque année près de trente-cinq mille personnes handicapées.

« Mettre de l'essence était tout un calcul »

La solution choisie, d'ailleurs, frappe par sa simplicité technique. Mieux, « elle représente un surcoût totalement marginal ». En fait, « aucun spécialiste ne proposant de matériel adapté (sic) », c'est une pompe normale qui a été « encaissée dans le sol », avec l'aval enthousiaste des différents « intervenants sécurité ». Résultat : la carte bleue se glisse à moins d'un mètre vingt du sol, l'écran digital est lisible depuis un fauteuil et les pompes sont toutes à portée de main. Enfin, la pompe en question est accessible des deux côtés, selon le positionnement de la trappe à essence du véhicule, et les emplacements sont beaucoup plus larges que la normale. « C'est une véritable avancée en matière d'autonomie, se félicite André Scelles, chargé du dossier accessibilité à l'APF Seine-et-Marne et lui aussi à l'origine du projet. D'ordinaire, pour les personnes à mobilité réduite, faire le plein est tout un calcul ! On ne peut tout simplement pas accéder seuls aux pompes. Les garde-fous en béton sont trop imposants, le logement à carte bleue est trop haut et les emplacements sont trop étroits pour qu'une personne en fauteuil sorte de sa voiture. Moi, je suis obligé d'aller chez le garagiste du coin parce que je le connais et qu'il me sert. Mais cela me coûte plus cher que dans des grandes surfaces et, quand je fais de la route, je ne sais jamais si je trouverais une station où l'on me servira. »

Le Parisien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article